Le Centre de Recherche et de Formation en Infectiologie de Guinée (CERFIG) en collaboration avec l’IRD, sur financement de l’AFD et l’ANRS COV16, met en place le projet ARIACOV-COVEPIGUI qui vise à
• Analyser la séroprévalence du Covid-19 ;
• Analyser la dynamique de l’épidémie pour permettre de prendre des décisions de Santé Publique fondées sur des faits ;
• Renforcer les capacités diagnostiques des pays à la fois au plan moléculaire du Covid ;
• Comprendre comment les populations et les personnels de santé appréhendent et interprètent le Covid-19 ;


MISSION ET ACTIVITES PRINCIPALES

Sous la responsabilité du Data Manager du CERFIG, l’Agent de Saisie est chargé(e) de l’accomplissement de toutes activités relatives à la saisie des données médicales dans la base de données du projet.


SAISIE DES DONNEES
Saisi les données d’enquête dans la base de données du centre de façon appropriée et régulière.
Réalise régulièrement un état d’avancement des saisies


GESTION DES DONNEES
Participe à la compilation des données
Classe et archive les fiches d’enquête après la saisie ;
Participe à la recherche des données manquantes


REPORTING
Signale immédiatement au supérieur hiérarchique tout problème posé par les données fournies ou par la base de données.


EXPERIENCES ET COMPETENCES
Diplôme : BTS ou équivalent en bureautique.
Expériences requises : 3 ans d’expérience professionnelle dans la saisie de données médicales ou un poste de secrétaire avec pratique des données.
Bonne connaissance des logiciels bureautiques informatiques courants (Word, Excel, Access)


Qualité requises :
• Politesse
• Flexibilité
• Capacité d’autonomie
• Prise d’initiative
• Sens de l’organisation, de la rigueur et de concentration dans le travail
• Capacité au travail d’équipe et sens des responsabilités
• Savoir lire et écrire en français
• Précision et disponibilité.

Prise de poste : Immédiate

Pour postuler, merci de faire parvenir votre CV et lettre de motivation, en précisant la disponibilité en la prétention salariale à l’adresse électronique suivante : nounkoumba.doumbouya@cerfig.org et hadja052000@yahoo.fr


Date de fin de validité de l’annonce : 20 Septembre 2020
Seuls les candidats retenus seront contactés pour test et entretien.

 

La Faculté des Sciences et Technique de la Santé (FSTS) de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC) lance, pour l’année universitaire 2020-2021, le processus de recrutement des candidats DIU de Santé Globale


Objectifs de la formation

Acquisition des connaissances en santé internationale, épidémiologie, microbiologie, santé publique, gestion et anthropologie sur les menaces de la sécurité sanitaire en Afrique

Prendre la mesure des principales problématiques en santé globale et des approches actuelles pour les aborder

Développer la capacité des auditeurs à analyser des situations et des problématiques de santé globale, et à concevoir et mettre en place des stratégies pour y répondre

Favoriser l’insertion professionnelle des participants dans le champ de la santé globale grâce aux rencontres avec des acteurs évoluant dans ce milieu.

Public Concerné

Docteurs en Médecine, Pharmacie, biologistes ou des sciences sociales guinéens ou étrangers.


Thèmes abordés

La santé mondiale reste de plus en plus confrontée à des défis intersectoriels et transnationaux qui requièrent la collaboration et la coopération entre plusieurs acteurs. Ces défis englobent entre autres la transmission internationale des maladies infectieuses comme la maladie à virus Ebola, la résistance croissante des infections bactériennes aux antibiotiques, l’explosion des maladies chroniques, les problèmes de santé liés au vieillissement de la population ou encore, l’impact du changement climatique sur la santé. Le DIU Santé Globale que l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry et l’Université de Montpellier organisent cherche à combiner les approches les plus pertinentes sur la santé globale en intégrant les perspectives de l’ensemble des disciplines concernées mais également des acteurs de la santé globale qui travaillent en Guinée, dans les pays voisins et occidentaux dont la France.


Lieu et organisation des enseignements

Enseignement dispensé à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, sur 6 semaines (150 heures).

Pour la période allant de Février – mars 2021


Coordination du DIU

Coordinateur sud : Pr Ag. Abdoulaye TOURE, UGANC 

Coordinateur nord : Pr Éric DELAPORTE, Université de Montpellier

Responsable pédagogique : Pr Ag. Alioune CAMARA Amara UGANC

Secrétaire académique : Dr Alpha Kabinet KEITA, UGANC, Université de Montpellier


Conditions d’admission et d’inscription

Adressez un CV et une lettre de Motivation et un projet professionnel à :

  1. Guinée : Faculté des Sciences et Techniques de la santé : doumbouya@cerfig.org/ hadja052000@yahoo.fr; Tel : +224 622 46 12 98
  2. France : Faculté de Médecine, 2 rue Ecole de Médecine, 34060 Montpellier;

Tel : 0033 4 91 32 43 22, Email : jenny.souchon@umontpellier.fr 


Coût de la formation                                                                                                   

Frais d’inscription : 1 500 000 GNF pour les nationaux et 2.500.000 GNF pour les étrangers, Frais pédagogique : 3 500 000 GNF


Une bourse partielle couvrant les frais pédagogiques sera accordée aux candidats retenus par le Centre d’Excellence Africain pour la Prévention et le Contrôle des Maladies Transmissibles (CEA-PCMT).

PARTENAIRE : FSTS/UGANC , INSP , IRD , Université Montpelier , Inserm , CERFIG , CEA-PCMT

Télécharger

Depuis l’apparition des premiers cas de Covid-19 en Guinée, en mars dernier, plusieurs mesures ont été prises par les autorités. Mais, le virus continue de se propager, plus de 4 500 personnes ont été testées positives. Pour contrôler la propagation de la maladie, et venir à bout du virus, plusieurs spécialistes militent pour un dépistage massif de la population guinéenne.

Lire l’article

Début 2013, donc, je suis de retour à Conakry. En décembre de la même année, l’épidémie de la maladie à virus Ebola la plus redoutable de l’histoire démarre à l’autre extrémité du pays. Pendant que les ONG et les urgentistes du monde entier s’activent pour l’endiguer, je me projette dans l’après. Je postule pour coordonner un programme de recherche et de soins lancé par deux institutions françaises, l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et l’Inserm, avec l’université de Montpellier, auprès des survivants d’Ebola.

Lire l’article

En 2015, l’épidémie de fièvre hémorragique qui frappe la Guinée pour la première fois de son histoire se trouve hors de contrôle. Le virus, mortel deux fois sur trois, menace mes compatriotes, mes amis, ma famille. Comme ma spécialité est la microbiologie, autrement dit l’étude des microbes, je me porte volontaire, depuis la France, pour me rendre sur place

Lire l’article