Comme prévu, le 3SG (Séminaire Sciences Sociales de Guinée) a tenu sa deuxième séance, cette fois-ci dans les locaux du LASAG (Laboratoire d’analyse socio-anthropologique de Guinée), à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia.

La séance, animée par Dr Marie Yvone Curtis, a connu la présence de nombreux étudiants en situation de Master, des enseignants-chercheurs de Sonfonia et d’autres institutions d’enseignements et de recherche.

Les débats ont essentiellement tourné autour du livre de Dr Marie Yvone Curtis intitulé ETHNO-ESTHETIQUE BAGA : Témoins, Témoignages et Alternatives. Dont voici une résumé préparé à l’occasion : « L’ouvrage « Baga, Vision d’Afrique » paru en septembre 2018 permet à l’auteur de révéler au lecteur toute la créativité passée et présente des artistes Baga qui ont produit des œuvres majeures, caractéristiques de la région côtière de Guinée.

Pour étudier cet art, il a été fait appel à une approche plurielle basée sur l’esthétique (l’art comme témoin d’un contexte culturel et symbolique) et l’ethnologie pour recueillir les témoignages des Baga eux-mêmes sur leurs arts.

L’art Baga mérite de SURVIVRE, de vivre pleinement pour célébrer le passé, jouir du présent, construire l’avenir tout en restant ancré dans ses sources. Mais quelles alternatives proposer pour que cet art retrouve toute sa vitalité dans un monde en pleine mutation sociale ? »

Rappelons que ces séminaires se tiendront le 1er mercredi de chaque mois rotativement entre le CERFIG-CIRD-LASAG-MASDEL de 10h à 12h ou de 14h à 16h.

Ce cycle de séminaire scientifique est une initiative coordonnée par Dr Marie Yvonne Curtis (LASAG-MASDEL-UGLCS), Pr Moustapha Keïta Diop (LASAG-MASDEL-UGLCS), Pr Frédéric Le Marcis (IRD & CERFIG), Dr Ramadan Diallo (CIRD) et chercheurs nationaux et internationaux. L’objectif de ce séminaire est de soutenir un espace de présentation et de discussion des travaux de sciences sociales développés en ou sur la Guinée. Ce cycle de séminaires est ouvert aux étudiants à partir du master et aux chercheurs de toute institution et discipline des sciences sociales.

Il consiste :

– En la présentation par un chercheur confirmé ou d’un étudiant d’une recherche en cours de réalisation (il peut donc s’agir d’un projet de master) (30 min).

– D’une discussion du projet par un discutant ayant au préalable reçu le texte de la présentation (30 min).

– D’un débat avec la salle (1h).

Il se veut un lieu de discussion bienveillante mais sérieuse de travaux, favorisant à la fois l’apprentissage de la recherche par la recherche et la présentation de l’actualité de la recherche menée en Guinée et au-delà.

Le prochain aura lieu Mercredi 4 décembre

Sources: http://cirdguinee.org/le-3sg-tient-sa-deuxieme-seance/

Ce premier séminaire qui s’est déroulé ce 09 octobre 2019 au CIRD a regroupé une trentaine d’étudiants en Master et de chercheurs venus discuter de la présentation du Pr Frédéric Le Marcis de l’IRD-CERFIG portant sur le thème : : « Immunisation sociale : Penser la preparadness avec la population ». Une approche basée sur l’anthropologie de la santé qui a permis de camper le contexte historique de Ebola, de la santé globale et des postures liées à la « preparadness » comme double instrument de préparation ou d’anticipation humanitaire et sécuritaire. Est il pertinent d’envisager ce contexte global de santé sans les populations ? Non estime Pr Le Mercis qui en a profité pour retracer un pan de l’histoire des maladies en Guinée sur la base des archives consultées.

 méthodologiques furent posées par les étudiants qui se sont félicités de cette session formative de renforcement de leurs capacités scientifiques.

Prochain séminaire le mercredi 6 novembre 2019 qui sera introduit par Dr Marie Yvonne Curtis : « Art’ernatiUne approche de déconstruction des impensés au triple niveau des amnésies, faux-semblants et de l’histoire des hommes et des virus. Globalement, Pr Marcis estime que les histoires ne sont pas vierges, bien au contraires les « communautés » plurielles ont toujours eu des dispositifs de prise en charge des maladies que les nouvelles logiques de « preparadness » semblent oublier ou négliger. Une occasion pour le CIRD de magnifier cette initiative scientifique qui sera institutionnalisée. Plusieurs questionsves : Quand art rime avec Responsabilité sociale »

A titre de rappel, ce cycle de séminaire scientifique est une initiative coordonnée par Dr Marie Yvonne Curtis (LASAG-MASDEL-UGLCS), Pr Moustapha Keïta Diop (LASAG-MASDEL-MASDEL-UGLCS), Pr Frédéric Le Marcis (IRD & CERFIG), Dr Ramadan Diallo (CIRD) et chercheurs nationaux et internationaux. L’objectif de ce séminaire est de soutenir un espace de présentation et de discussion des travaux de sciences sociales développés en ou sur la Guinée. Ce cycle de séminaires est ouvert aux étudiants à partir du master et aux chercheurs de toute institution et discipline des sciences sociales.

Il consiste :

– En la présentation par un chercheur confirmé ou d’un étudiant d’une recherche en cours de réalisation (il peut donc s’agir d’un projet de master) (30 min).

– D’une discussion du projet par un discutant ayant au préalable reçu le texte de la présentation (30 min).

– D’un débat avec la salle (1h).

Il se veut un lieu de discussion bienveillante mais sérieuse de travaux, favorisant à la fois l’apprentissage de la recherche par la recherche et la présentation de l’actualité de la recherche menée en Guinée et au-delà.

Programme provisoire

  1. Mercredi 9 octobre : Pr Frédéric Le Marcis
  2. Mercredi 6 novembre : Dr Marie Yvonne Curtis : « Art’ernatives : Quand art rime avec Responsabilité sociale »
  3. Mercredi 4 décembre : Chercheur CIRD
  4. Mercredi 8 janvier 2020 : Pr Ramon Sarro
  5. Mercredi 5 février 2020 : Pr Moustapha Keïta-Diop : « Monopole foncier de l’Etat et droits fonciers des communautés dans les zones minières »
  6. Mercredi 4 mars 2020 : Abdou Ndao, Directeur exécutif du CIRD : « Introduction à la question des identités culturelles en Afrique de l’Ouest à partir des données ethnographiques entre la Gambie, La Guinée-Bissao et le Sénégal
  7. Mercredi 1eravril 2020 : Dr Ramadan, Directeur exécutif adjoint et administrateur principal des départements : «Les enjeux liés à l’ethnicité en Guinée».

Frédéric Le Marcis : Anthropologue, Pr à l’ENS de Lyon, Directeur de Recherche en accueil à l’IRD (UMI TransVIHMI), affecté au CERFIG (Conakry, République de Guinée)

communication au séminaire« Les petits déjeuners du CERFIG »Salle de séminaire Vendredi 27 septembre 2019 8h00 – 10h00

La santé en prison sur le continent africain reste un parent pauvre du système carcéral. Les infirmeries des établissements pénitentiaires, quand elles existent, sont rarement intégrées dans les faits au système sanitaire (alors qu’elles y sont officiellement rattachées). Les administrations pourvoient peu aux besoins vitaux des détenus. Les carences alimentaires sont fréquentes, les maladies de peau récurrentes et les détenus dépendent le plus souvent des moyens financiers de leurs familles ou d’ONG lorsqu’il s’agit d’accéder aux soins, a fortiori hors de leur lieu de détention. L’illégitimité sociale de la population des détenus et la réticence des États à proposer aux condamnés ce qu’il ne garantit pas à la population générale sont deux arguments mis en avant pour justifier ce qui s’apparente à une nécropolitique. Parallèlement, les acteurs internationaux intervenants en prison ciblent essentiellement les pathologies à potentiel épidémique, contraints par des sources de financement (UNAIDS, Fonds Mondial) soutenant des stratégies de santé à l’échelle populationnelle.

On voudrait dans cette communication revenir sur ces deux logiques et développer un argument pour une approche décloisonnée de la santé en prison. Au-delà de la reconnaissance de l’expérience sanitaire individuelle et du souci épidémiologique, traiter globalement de la santé en prison participe du rétablissement de la dignité et des droits du détenus par l’État, condition nécessaire à l’entretien de la citoyenneté par-delà l’enfermement.

Pr F. Le Marcis 

Pr F. Le Marcis avec les participants

Pr Abdoulaye Touré, message de clôture

You need to add a widget, row, or prebuilt layout before you’ll see anything here. 🙂