27 février 2018 : Signature de l’accord-cadre de coopération universitaire entre l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC) et l’Université de Montpellier (UM) par le Dr Doussou Lancinè Traoré, Recteur de l’UGANC, et le Professeur Jacques Mercier, Président du Conseil scientifique de l’Université de Montpellier.

Signé entre l’Université de Montpellier (France) et celle de Conakry ( UGANC).

C’était ce mardi, 27 février 2018 dans la salle des fêtes de l’UGANG, en présence de beaucoup d’étudiants de ladite Université.

Selon le recteur de l’UGANC (Université Gamal Abdel Nasser), cet accord portera essentiellement sur des échanges réciproques d’étudiants en formation et en stages d’enseignants et de chercheurs, de personnels administratifs et techniques, la réalisation de programmes de recherche en participant à des projets de recherche, de coopération institutionnelle et d’enseignement en commun tout en organisant des rencontres d’études, des séminaires et des cours dans le domaine concerné par l’accord-cadre.

« Les échanges d’informations relatives au congrès, colloques, séminaires et réunions scientifiques organisées par chacune des parties, l’organisation de tout autre type de collaboration qui pourrait se révéler utile à la réalisation de ces objectifs », s’est réjoui Dr Doussou Lanciné Traoré.

Pour sa part, le vice-président en charge de la recherche de l’Université de Montpellier, Jacques Merisier, l’intérêt de cet accord, c’est de travailler avec la Guinée.

« L’idée c’est de partager des savoirs. La Guinée a des savoirs dans le domaine de l’infectiologie et autres que nous n’avons pas et nous, nous avons des savoirs que la Guinée n’a pas et donc c’est un échange entre ces deux communautés. Et l’équipe d’Enrique Laporte, suite à la crise d’Ebola, a travaillé avec des équipes de chercheurs guinéens. C’est ce qui nous motive de travailler avec vous », a-t-il expliqué.

L’aspect le plus important de cet accord selon le recteur de l’Université Gamal, est lié au fait qu’il va permettre d’établir et d’approfondir les relations entre les deux institutions d’enseignement en vue de contribuer à la qualification de la formation des cadres des deux pays.

PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE                                                                      RÉPUBLIQUE DE GUINÉE

    —————————————-                                                                                    ———————————–

SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT                                            Travail – Justice – Solidarité

 

DÉCRET D/2018/ 018/ PRG/SGG

PORTANT NOMINATION DE HAUTS CADRES

AU MINISTÈRE DE LA SANTE

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

VU la Constitution;

VU la loi L 2001/028/AN du 31 Décembre 2001, portant statut général des fonctionnaires;

VU la loi L 2001/ 029/AN du 31 Décembre 2001 portant principes fondamentaux de création, d’organisation et de contrôle des structures du service public;

VU le Décret D/ 2015/226/PRG/SGG du 26 Décembre 2015 portant nomination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement;

VU le Décret D2015/227/ PRG/SGG du 30 Décembre 2015 portant structure du Gouvernement;

VU le Décret D/2016/003/PRG/SGG du 4 Janvier 2016 portant nomination des membres du Gouvernement;

 

DECRETE

Article 1er : Les Hauts cadres dont les noms suivent sont nommés dans les fonctions ci-après :

 

1 Secrétaire General Dr Sékou CONDE, précédemment Directeur National des Etablissements Hospitaliers et Soins
2 Chef de Cabinet Mr. Yagouba BARRY, précédemment Conseiller Charge de la Qualité des Dépenses au Ministère du Budget
3 Conseiller Principal Dr Mohamed Lamine YANSANE, précédemment Conseiller Charge des Questions de Politique de Santé
4 Conseiller chargé des questions de Politique de Santé Dr Mamadi KOUROUMA, précédemment Directeur National de la Santé Familiale et de la Nutrition
5 Conseiller Chargé de Mission Dr Bachir KANTE, précédemment Expert OMS/Conseiller chargé de la Lutte contre la Poliomyélite au Ministère de la Santé
6 Conseiller Chargé de la Coopération Technique Dr Kabiné SOUARE, précédemment Directeur National de la Pharmacie et du Médicament
7 Conseiller Juridique Mr Souleymane TOURE, Juriste précédemment, Assistant du 1er Président de la cour Suprême
8 Inspecteur Général de la Santé Dr Damani KEITA, Médecin, précédemment Inspecteur Principal de Police au Cabinet du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile
9 Inspecteur Général Adjoint de la Santé Dr Mohmoud SYLLA, pharmacien en service à l’UGANC
10 Directeur du Bureau de Stratégie et de Développement Dr Abdoulaye KABA, confirmé
11 Directeur Adjoint du Bureau de Stratégie et de Développement Dr Yéroboye CAMARA, confirmé
12 Directeur National de la Pharmacie et du Médicament Pr.Ag. Falaye TRAORE, précédemment Directeur Adjoint de l’Institut National de la Santé Publique
13 Directeur National Adjoint de la Pharmacie et du Médicament Dr Niankoye GOUMOU, précédemment Chef de Section Economie du Médicament à la Direction de la Pharmacie et du Médicament
14 Directeur National des Etablissements Hospitaliers et de l’Hygiène Hospitalière Dr Aboubacar CONTE, précédemment Directeur National Adjoint des Etablissements Hospitaliers et de l’Hygiène Hospitalière
15 Directeur National Adjoint des Etablissements Hospitaliers et de l’Hygiène Hospitalière Dr Ahmed Tidiane BARRY, précédemment Directeur de l’Hôpital régional de Boké.
16 Directeur National de la Santé Communautaire et de la Médecine Traditionnelle Dr Facinet YATTARA, précédemment Responsable Surveillance Cellule Nationale de Lutte contre Ebola
17 Directrice Nationale Adjointe de la Sante Communautaire et de la Médecine Traditionnelle Dr Hawa TOURE, précédemment Directrice Adjointe de la Prévention et de la Sante Communautaire
18 Directeur National de l’Epidémiologie et de la lutte contre la Maladie Dr Timothy GUILAVOGUI, précédemment Coordinateur Adjoint du Programme National de Lutte contre le Paludisme
19 Directeur National Adjoint de l’Epidémiologie et de la lutte contre la Maladie Dr Aissatou Satour DIALLO, précédemment Directrice Nationale Adjointe de la Sante Familiale et de la Nutrition
20 Directrice Nationale de la Sante Familiale et de la Nutrition Dr. Fadima Djeney KABA, précédemment Chef de Département Sante Publique à l’Institut National de Santé Publique
21 Directrice Nationale Adjointe de la Santé Familiale et de la Nutrition Dr Madina RACHID, précédemment Chef de la Division Santé de la Reproduction
22 Directeur National des Laboratoires Dr Mamadou Saliou BAH, Chef de Chaire de Biochimie à la Faculté de Médecine, Pharmacie et Odontostomatologie, UGAN
23 Directeur National Adjoint des Laboratoires Pr. Ag. Mandiou DIAKITE, Directeur du Laboratoire de l’Hôpital DONKA
24 Directeur Général de la Pharmacie Centrale de Guinée Dr Moussa KONATE, confirmé
25 Directeur General Adjoint de la Pharmacie Centrale de Guinée Dr Amadou Thierno DIALLO, précédemment Responsable de la Pharmacie Centrale de Guinée de Boké
26 Directeur General de l’Institut National de Sante Publique Dr Abdoulaye TOURE, Pharmacien épidémiologiste, Enseignant Chercheur, Faculté
27 Directeur General Adjoint de l’Institut National de sante Publique Dr Robert CAMARA, précédemment Directeur National de la Santé Communautaire
28 Directeur du Service de la Promotion de la Santé Dr Karamo Taliby KABA, Médecin en service à l’UGANC
29 Directeur National des Ressources Humaines de Santé Dr. Mohamed Faza DIALLO, précédemment Chef de Service Planification et Formation au Ministère de la Santé
30 Directeur National Adjoint des Ressources Humaines de Santé Mr. Fidel KAMANO, Chef Division Ressources Humaines au Ministère de la Santé

Article 2 : Le présent décret qui abroge toutes dispositions antérieures contraires sera enregistré et publié au Journal Officiel de la République.

Le Comité National d’Ethique pour la Recherche en Santé de Guinée (CNERS), le Comité National de Bioéthique de la République de Guinée ainsi que le Comité Consultatif de Déontologie et d’Ethique (CCDE) de l’Institut de Recherche et de Développement (IRD) France ont lancé à Conakry ce Mardi 6 février 2018 le colloque international intitulé « Regards éthiques pluridisciplinaires en sciences sociales, environnement et santé – Expériences et perspectives en Afrique de l’Ouest » qui se tiendra pendant 3 jours au Centre Culturel Franco-Guinéen.

Etaient présents le Ministre de la Santé, Dr Abdourahmane Diallo, la Présidente du CNERS, Pr Oumou Younoussa Bah Sow, la Présidente du CCDE, Pr Anne Marie Moulin, le Représentant de l’IRD, Dr Bruno Bucheton, l’Ambassadeur de France, M. Jean-Marc Grosgurin, les membres du comité d’organisation, du comité scientifique, les participants à des projets de recherche, etc.

Après les différentes allocutions des Présidentes du CNERS et du CCDE, du Représentant de l’IRD, Il est revenu au Chef du Département de souhaiter la bienvenue aux participants. Il s’est réjoui de la tenue du colloque à Conakry deux ans après la survenue de la maladie à virus Ebola au Libéria, en Sierra Léone et en Guinée. Il a invoqué le concept One Health / Une santé qui revêt l’importance de la corrélation des recherches dans les secteurs de la santé, de l’environnement et des sciences sociales qui sont étroitement liés. « La qualité de la santé globale est tributaire de la mutualisation des moyens qui permettent de garantir la santé humaine, fortement dépendante de la santé animale et de la protection de l’environnement … » précise-t-il.

Dans son discours d’ouverture M. le Ministre de la santé, Dr Abdourahmane Diallo a rappelé que « la Guinée a subi la pire des épidémies de son histoire à savoir l’épidémie de la maladie à virus Ebola. Partant de cette expérience, le pays s’est doté d’outils de surveillance épidémiologique pour anticiper la survenue d’épidémies de maladies virales hémorragiques. Ainsi, face aux risques éventuels d’ordre sanitaire, environnemental et social, les questions relatives à l’éthique de la recherche demeurent au cœur des préoccupations des communautés, des institutions, des chercheurs et des décideurs. C’est en ce sens que ce colloque a été organisé pour réunir les chercheurs guinéens et ceux exerçant dans les principales institutions internationales et nationales de recherche venus de la France, du Canada, du Laos, du Brésil, de la Belgique et des pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. L’objectif visé à travers le présent colloque est de permettre un échange fructueux d’expériences entre les participants en insistant sur les questions éthiques et d’équité en lien avec les aspects relatifs à l’environnement, l’étude de la société et de la santé. »

Il s’est dit convaincu de l’impact positif de cette rencontre qui offre une réelle opportunité aux étudiants, aux enseignants et aux jeunes chercheurs pour le renforcement de leurs capacités. « Nous sommes d’avance rassurés que vos échanges enrichissants contribueront non seulement à impulser l’élan de la recherche scientifique dans notre pays, mais aussi, favoriseront la prise en compte des aspects de l’éthique et de l’équité dans toutes leurs dimensions » dixit Dr Abdourahmane Diallo.

Avant de terminer M. le Ministre de la Santé a, au nom du Gouvernement et en son nom propre, remercié les partenaires techniques et financiers plus précisément la GIZ, le NIH, l’UNICEF et l’IRD qui ont été les sponsors leaders de l’évènement, les différents Comités qui ont initié le colloque (CNERS, CCDE, CNBE), le Comité d’organisation et les participants qui ont fait le déplacement pour la réussite de cet évènement.