Dans ce rapport partagé par le CERFIG aux autorités de santé publique le 20 janvier 2022, il ressort que le nouveau variant Omicron représente environ 86% des variants circulant en Guinée. 

« Au vue de la grande transmissibilité de ce variant, il est important de rappeler les mesures pour réduire le
risque d’infection, y compris des mesures de santé publique et sociales comme le port correct du masques,
l’hygiène des mains, la distanciation physique, une bonne ventilation des espaces intérieurs, éviter les
espaces bondés et la vaccination. » à rappelé le responsable adjoint du CERFIG et chef du laboratoire.

Ci-dessous le rapport partagé. 

Rapport Surveillance SARS_CoV2_20012022_CERFIG

La faculté des sciences et techniques de la santé de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry lance sa troisième cohorte du DIU SANTE GLOBALE avec l’université de Montpellier au compte de l’année académique 2021-2022.

La date limite de candidature est le 31 janvier 2022. Inscription en ligne via le lien suivant : Inscription

Veuillez télécharger la plaquette pour avoir tous les détails sur la formation. 

Plaquette du DIU Santé Globale

Le CERFIG a reçu dans ses locaux le 04 décembre 2021 à l’occasion sa première journée porte ouverte, des partenaires, des représentants des institutions de recherche, des visiteurs et des porteurs de projets.

Sous le thème « Investissement dans la recherche contre les maladies infectieuses dans un contexte de crise », le but étant de créer un cadre d’échange entre les chefs d’entreprises, partenaires et les porteurs de projets des institutions de recherche, mais aussi de présenter les activités de recherche menées au Centre de recherche et de formation en infectiologie de Guinée. Deux projets de recherche furent présentés par des étudiants en Master de Microbiologie et Immunologie de la FSTS/UGANC et un projet par un représentant de l’institut national de santé publique. Nous remercions tous les partenaires et les institutions de recherche notamment le CEA-PCMT, L’INSP et l’institut Pasteur de Guinée pour le déplacement.

 

Le samedi 27 novembre 2021 à l’hôtel Riviera Royal de Conakry, s’est tenue les 1ères journées de santé publique organisées par l’Institut national de santé publique INSP-Guinée en partenariat avec la chaire de santé publique de la Faculté des sciences et techniques de santé de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry avec l’appui de l’OIM-Guinée. Plusieurs travaux de recherche ont été présentés sous le thème central « Les pays à ressources limitées face aux épidémies ». Ces journées ont connues la participation active des chercheurs et jeunes chercheurs du CERFIG, les différents travaux de recherche menés dans le centre et les travaux d’initiation à la recherche ont également été présentés. Sept communications scientifiques furent présentées dans plusieurs sessions notamment, les infections virales et bactériennes à potentiel épidémique, les infections parasitaires et maladies vectorielles, les émergences et stratégies de lutte mais aussi les communications libres.

Vous trouverez plus de détails sur l’organisation de ces journées dans cet article publié par guineetime.info

Santé publique en Guinée : Premières journée scientifique de partage de résultats de recherche

Lors du Nouveau Sommet Afrique-France qui s’est tenu en France, le CERFIG s’est valablement représenté par le Professeur Abdoulaye Touré directeur général du centre et son adjoint le Dr Alpha Kabinet Keita. Nos deux éminents chercheurs ont porté la voie de la recherche et de l’enseignement supérieur au bénéfice de la Guinée à ce nouveau sommet.

Voici quelques images de leur présence

En Guinée, tous les individus testés positifs au virus SARS-CoV-2 (asymptomatiques et symptomatiques) ont été initialement isolés dans des Centres de Traitement Épidémique (CT-Epi). La prise en charge n’est cependant pas uniforme sur l’ensemble du territoire. Ainsi, des inégalités en termes de moyens, de compétences ou de qualité hôtelière de l’hospitalisation sont relevées entre des structures de différents niveaux de la pyramide sanitaire, mais également et de façon plus problématique, entre des structures de même niveau, au sein d’une même ville ou entre celles de la capitale et celles de l’intérieur. Cette hétérogénéité de prise en charge se retrouve aussi entre patients au sein d’un même centre. La nature et la répartition de ces inégalités de prise en charge ont eu pour conséquences le développement de réactions violentes de patients et parfois des évasions des structures de santé.
Nous discutons ici de ces inégalités, de leur réception par les patients (symptomatiques et asymptomatiques) et proposons de faire de la prise en charge à domicile des asymptomatiques, introduite en mars 2021 face à l’afflux important de patients, une occasion de restaurer la confiance entre les populations et l’État.  

Read More

Alpha Kabinet KEITA, médecin et chercheur à l’Université de Montpellier pour l’IRD, directeur adjoint du Centre de Recherche et de Formation en Infectiologie de Guinée est invité aux « Rencontres de Pétrarque, un évènement France Culture » pour commenter l’actualité sanitaire en Afrique.
Retrouvez ici (liens ci-dessous) en Podcast l’intégralité de son intervention avec les autres invités.

Partie 1
http://d.ccmp.eu/Fr/599/1/tracking/tracking.php?id_camp=25698&id_contact=eric.delaporte@ird.fr&url=https%3A%2F%2Fwww.luqi.fr%2F%23%2Fdiffusion%2Fbudget%2Fa2t2p0000005KunAAE%2Fpanorama%2F373320%3FidRm%3D60000000210182166

Partie 2
http://d.ccmp.eu/Fr/599/1/tracking/tracking.php?id_camp=25698&id_contact=eric.delaporte@ird.fr&url=https%3A%2F%2Fwww.luqi.fr%2F%23%2Fdiffusion%2Fbudget%2Fa2t2p0000005KunAAE%2Fpanorama%2F373320%3FidRm%3D60000000210182168

Le Centre de Recherche et de Formation en Infectiologie de Guinée en abrégé (CERFIG) participe en tant que partenaire scientifique (anthropologie et santé publique) au projet d’appui à la maitrise du risque infectieux dans les établissements de soins « PCI » en Guinée mis en œuvre par Expertise France et financé par l’Agence française de développement. Il accompagne le déroulement du projet durant les trois ans de sa réalisation en proposant une approche longitudinale articulant ethnographie et santé publique afin de décrire les impacts quantifiables de l’intervention et de saisir les modifications induites par le projet dans la culture de l’hygiène hospitalière. Dans ce cadre le CERFIG recrute un Chef de projet PCI chargé de :

MISSION ET ACTIVITES PRINCIPALES
Sous la responsabilité du Directeur du CERFIG et du responsable des études anthropologiques, le
Chef de projet _ PCI aura en charge de la coordination et de gestion du projet d’appui à la maitrise
du risque infectieux dans les établissements de soins. Il/elle sera chargé(e):

  • Participer à l’élaboration et à la mise en œuvre des activités du projet PCI dans les localités de Conakry, de Kankan, et Nzérékoré,
  • Participer à la supervision des équipes sur le terrain (anthropologie et santé publique),
  • Elaborer les termes de référence(TDRs) de chaque mission de terrain,
  • Participer à l’élaboration du plan d’action pour la mise en œuvre des activités sur le
    terrain,
  • Appuyer la Direction dans l’organisation des réunions stratégiques
  • Participer à la valorisation des résultats sous forme d’articles scientifiques
  • D’assurer le suivi des activités dans les différentes structures sanitaires de Conakry, de Kankan et de Nzérékoré (collecte de données santé publique et anthropologique)
  • D’organiser et ou programmer les ateliers et réunions d’orientation et de restitution après les missions de supervision
  • De s’assurer de la bonne gestion des données, de participer à l’analyse des données suite aux différentes missions d’enquête de recherche et anthropologique ;
  • De rédiger des rapports d’activités périodiques (mensuel, semestriel et final) en collaboration avec les différentes équipes.
  • De développer et entretenir un bon rapport de travail et de communication avec les partenaires sur le terrain, notamment, le ministère de la santé, les DPS, DRS, hôpitaux, centre de santé et poste de santé.
  • Faire d’autres taches à la demande de la direction

EXPERIENCES ET COMPETENCES

Diplôme : de Médecins, Pharmaciens, Biologistes ou Anthropologues avec au moins un master en Santé
publique et ou en sciences Biologiques ou domaine équivalent. Un doctorat en Santé publique, en
Sciences Biologiques ou en Anthropologie serait un atout.

Compétences requises :

  • Encadrement et gestion d’équipe
  • Identifier et prendre en charge les actions et les outils permettant d’élaborer et de décliner un
    plan de communication interne et externe (notamment avec Expertise France, l’AFD et le
    Ministère de la sante)
  • Posséder une très bonne maîtrise du français
  • Maîtrise de l’anglais scientifique
  • Maîtrise des outils courants bureautiques (WORD, EXCEL, POWER-POINT) et des outils
    de collecte et d’analyse des données (Kobo collect, STATA, R, SPSS)

Expériences requises :

  • Au moins 5 ans d’expérience professionnelle en santé publique et 5 ans en Anthropologie.
  • Techniques et méthodes de programmation et de gestion de projet de recherche et
    développement ;
  • Enquêtes pluridisciplinaires ou « méthodes mixtes »
  • Analyses statistiques des données qualitatives et quantitatives
  • Encadrement et gestion d’équipe
  • Gestion d’un projet d’envergure et/ou expérience à l’international seraient un atout

Qualité requise :

  • Travail en équipe ;
  • Autonomie, sens des responsabilités,
  • Capacités d’analyse et d’initiative ;
  • Sens de l’organisation et capacité de travail sous pression ;
  • Autonomie et aisance d’interaction dans un environnement international et pluriculturel ;
  • Communication à l’oral ;
  • Animation et management ;
  • Sens de l’initiative et capacité d’innovation
  • Rigueur, curiosité et disponibilité.

Durée : 12 mois renouvelable
Prise de poste : Septembre 2021


Pour postuler, merci de faire parvenir votre CV et lettre de motivation en précisant la disponibilité et la prétention salariale, à l’adresse électronique suivante : info@cerfig.org et assiatou.samoura@cerfig.org

NB : Les dossiers physiques ne seront pas acceptés

Date de fin de validité de l’annonce : 31 juillet 2021

Seuls les candidats retenus seront contactés pour test et entretien.

Télécharger la plaquette