Confirmation au CERFIG du virus Ebola Zaïre dans la nouvelle épidémie en Guinée ; le séquençage partiel du génome soutient l’utilisation des vaccins et des outils diagnostic actuellement déployés par l’OMS dans la zone de l’épidémie pour contrôler la propagation du virus.

Merci à l’unité TransVIHMI et ses tutelles (IRD, Université de Montpellier, INSERM) et l’Institut Robert Koch pour leur soutient dans ce processus. 

Voir l’arbre phylogénétique