Ce programme a débuté en janvier 2015. Il vise à décrire et analyser les conséquences cliniques, immuno-virologiques, psychologiques et socio-anthropologiques de la maladie sur une durée de 24 mois après la sortie du Centre de Traitement Ebola (CTE).

La dimension opérationnelle se situe sur trois niveaux :

1/ favoriser l’accès aux soins des personnes guéries en mettant à disposition des consultations médicales pour lesquelles l’ensemble des soins, médicaments, examens complémentaires, hospitalisations sont fournis gratuitement, les frais de déplacement entre le domicile et les sites de consultation sont remboursés, une bourse de soutien financier est accordée aux personnes en situation de grande vulnérabilité économique avant de les orienter vers des dispositifs spécifiques (ce soutien financier a été élaboré en avril 2015 alors que les principales ONG étaient en train d’organiser leur dispositif de soutien social)

2/ renforcer les compétences des professionnels de santé (CHU de Donka) et chercheurs en sciences sociales (Laboratoire d’Analyse Socio-anthropologique de Guinée) impliqués dans la prise en charge des personnes guéries,

3/ renforcer les infrastructures de soins et de recherche : développement des plateaux techniques (biologie, virologie), construction d’un Centre de recherche clinique sur les maladies infectieuses à Conakry.