Venus de 9 pays d’Afrique francophone, plusieurs professionnels de santé participent à un atelier de formation sur la « réponse aux épidémies » en Afrique.

Organisé par l’institut de recherche pour le développement (IRD), cet atelier a été officiellement lancé ce lundi 21 janvier 2019 et se poursuivra jusqu’au 1er février prochain au Centre de Recherche et de Formation en Infectiologie de Guinée (CERFIG), sis à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry. A cet atelier de lancement étaient présents entre autres le, le Vice-Recteur et la Secrétaire Générale de l’UGANC, le Directeur Général de l’Institut National de Santé Publique, le Représentant de l’Ambassade de France, le programme national de lutte contre le Paludisme, le Directeur du Département Santé de l’IRD, le Chef de Département Prise en charge de l’Agence nationale de Sécurité Sanitaire, la responsable pédagogie de Epicentre, le Service de maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital national Donka, l’Unité TransVIHMI de l’IRD/INSERM/ Université de Montpellier.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le vice-recteur chargé des études de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry qui dans son discours de bienvenue s’est félicité du contenu et de la qualité des intervenants proposés pour la réussite de cet atelier.

« C’est avec beaucoup de plaisir  que l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC) accueille cette formation initiée par le département santé de l’IRD dans le cadre de son programme « Changements Globaux et Risques Infectieux Emergents ». Une formation destinée aux chercheurs, enseignants-chercheurs et autre personnel médical d’Afrique francophone, susceptibles d’être mobilisés dans l’investigation pour la réponse aux épidémies. Le contenu du programme et la qualité des intervenants proposés, montrent à suffisance que cette formation sera une formation de haut niveau répondant aux attentes des participants venant de neuf pays de l’Afrique francophones », a dit le professeur Cheick Abdoul Baldé, qui a représenté le recteur de l’UGANC à cette cérémonie.

 

Durant cette formation, les participants venus notamment de la RD. Congo, de la Mauritanie, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Mali, de Madagascar de la République Centre Africaine mais aussi de la Guinée, vont aborder des thèmes pour enrichir leurs connaissances en épidémiologie de terrain.

Pour Yves Martin-Préval, Directeur du département santé et Sociétés de l’institut de recherche pour me développement (IRD), cette formation s’inscrit dans le cadre des programmes structurant de l’IRD sur des grandes thématiques qui sont d’importance pour le développement général des pays.

« Au niveau de l’IRD, depuis quelques années, il a été décidé de lancer des programmes structurant sur des grandes thématiques qui sont d’importance pour le développement général », précise-t-il.

Cette formation est une première d’une série d’activités qui se dérouleront au CERFIG en collaboration avec l’IRD.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *